Le corten est un métal composé de différents alliages tels que le chrome, le phosphore, le nickel et le cuivre.

Cette configuration lui assure la formation d’une patine protectrice protégeant la structure de la corrosion atmosphérique.

Par ailleurs, les procédés de maintenance de la structure sont relativement simples grâce à l’évolution de la couche protectrice et auto-régénératrice. Mais faut-il donc vernir l’acier corten ? 

Pourquoi vernir le corten ?

L’acier corten est un acier patinable ou auto-patiné est un acier possédant une couche superficielle sur son revêtement.

Cette patine apparaît après l’exposition du métal sous les conditions atmosphériques dans lesquelles il est soumis. Elle procure au corten une résistance élevée à la corrosion et à la traction.

C’est pour cela et pour son esthétique particulière que le matériau est sollicité dans le domaine de l’industrie, de la construction, mais aussi de l’aménagement et de la décoration en outdoor.

Il est également apprécié des artistes pour les œuvres d’art et les sculptures en extérieur.

La couche d’oxydation métallique évolue avec le temps et sous l’alternance des cycles humides/secs.

Au bout d’un an à trois ans, elle se stabilise et procure au corten sa couleur finale et ses performances spéciales.

Aussi, durant cette période de maturation, il est possible de stopper le processus d’oxydation.

Pour ce faire, il est possible d’utiliser un vernis spécifique pour ce type de métal.

Le vernis vient alors mettre un terme au procédé électrolytique du métal à un stade choisi.

Toutefois, après l’application d’un vernis protecteur, la patine perd son pouvoir auto régénérateur.

La structure ne se remet plus naturellement en état en cas de rayures, de griffures, etc. 

Comment vernir le corten ?

Le corten est un métal qui ne requiert pas d’entretien particulier grâce à sa structure composée d’alliages spéciaux et à sa patine auto-protectrice.

Cependant, il est possible d’appliquer un vernis spécifique sur le revêtement.

Celui-ci joue alors deux rôles bien distincts : 

 Arrêter le phénomène d’oxydation du métal à un niveau souhaité,

 Apporter une couche de protection supplémentaire contre la corrosion à la plaque de métal. 

La pose d’un vernis sur du corten n’est pas une technique complexe.

Elle est similaire à l’apposition de ce type de solution sur les structures métalliques. Pour ce faire, voici les étapes essentielles de son application sur le corten.

1. Préparer le support : qu’il s’agisse de décorations, de mobiliers ou de sculptures, il est important de nettoyer le revêtement.

Sur le corten, il n’est pas nécessaire de passer par la phase de polissage ni de décapage au risque de dégrader son aspect et d’éliminer la patine déjà formée.

Il suffit de dépoussiérer la surface et d’enlever les salissures avec un chiffon humide. Rincez la surface à l’eau claire si nécessaire avant de laisser sécher. 

2. Appliquer le vernis : une fois le revêtement propre et sec, on procède à la pause du vernis avec les outils adaptés (pinceaux, rouleaux pour les feuilles de métal aux

dimensions importantes, etc.).

Assurez-vous que la couche de vernis est homogène sur toute la surface.

Laisser sécher le corten verni pendant au moins 12 h. Si l’acier corten est destiné à un usage en extérieur, il est conseillé d’appliquer une deuxième couche de vernis en guise de finition dès que la première aura séché.